Retour sur l’étape du Tour de France de l'UDES en Hauts-de-France : une matinée riche en débats et en perspectives

L'UDES poursuit son Tour de France et a réuni, le vendredi 21 octobre à la Sauvegarde du Nord à Lille, une cinquantaine d’acteurs autour des enjeux de l’ESS de demain et des projets menés par l’Union et les acteurs de l’ESS sur le territoire.

Des interventions très nombreuses, de nombreux échanges orchestrés par Christophe Bertin, délégué régional de l’UDES, et l’occasion de célébrer de nouveaux partenaires… L’étape des Hauts-de-France fut riche en interactions.

Lors d’une première table ronde sur le thème de « la place de l’économie sociale et solidaire à l’heure de la « refondation » », Hugues Vidor, président de l’UDES, a pu présenter la participation de l’Union au conseil national de la refondation (CNR) ainsi qu’à ses déclinaisons territoriales qui ont eu lieu sur les thématiques de la santé, du bien vieillir, de la transition écologique et de l’’emploi). Le président a ainsi rappelé les attentes de l’UDES sur ces sujets et a réaffirmeé la présence de l’Union autour de la table « pour faire avancer l’intérêt général mais pas pour labelliser tout ce qui va sortir du CNR ». 

Arnaud Decagny, vice-président du Conseil régional chargé de  l'apprentissage, l'artisanat et au numérique, s’est exprimé sur les priorités de la région et sur les difficultés budgétaires liées à l’augmentation du coût des énergies. M. Decagny a affiché sa volonté de redéfinir avec les acteurs de l’ESS les politiques liées à l’emploi sur notre territoire pour plus d’efficacité et a réaffirmé celle de poursuivre le soutien financier d’un certain nombre de structures de l’ESS, invitant toutefois les acteurs de l’ESS à se saisir des fonds européens qui vont être déployés dans les Hauts-de-France. 

Nicolas Tancrez, secrétaire régional à la CFDT en charge des dossiers solidarités, protection sociale et ressources humaines a présenté le projet de « Pacte du pouvoir de vivre », un dispositif porté par la CFDT qui regroupe 65 membres, autour de 90 propositions visant à fonder un nouveau modèle de société écologique, social et démocratique. M. Tancrez a rappelé que la CFDT s’intéresse de près au secteur de l’ESS et que la relance des échanges avec l’UDES avant l’été - dans le cadre de la remobilisation de l’espace régional de dialogue social - est une bonne nouvelle. Celui-ci appelle notamment à « engager le champ des possibles entre nos structures […] qui (portent) des revendications importantes pour le bien commun et le collectif ». 

Sébastien Darrigrand, directeur général de l’UDES, a ensuite présenté les travaux sur l’attractivité des métiers de l’UDES et sur la transition écologique, à travers la présentation de l’appel des employeurs engagés, et du projet interrégional Objectif Transition 2025, pour lequel se tiendra une rencontre régionale au printemps prochain.

Lors de la deuxième table ronde, différents acteurs de l’ESS ont donné à voir la diversité des solutions, des solidarités et des innovations portées sur le territoire des Hauts-de-France. 
Marie-Pierre Maynadier, déléguée régionale adjointe de l’UDES, a notamment présenté la cellule SOS Employeurs ESS, portée par l’UDES dans le cadre d’un ADEC, soutenu en partie par la DREETS. La cellule permet d’accompagner des employeurs de l’ESS en difficultés économiques, de façon flexible et rapide en complémentarité des dispositifs existants. 

Daniel Djeddou, directeur de l’AFAD Roubaix-Tourcoing-Vallée de la Lys, a présenté les efforts de solidarité réalisés durant la période Covid, suite à la pénurie de personnel dans le secteur médico-social. La mise à disposition de salariés de l’AFAD auprès d’autres institutions a évolué vers la constitution d’un groupement d’employeurs interprofessionnel. 

Gérard Dechy et Charles-Eric Granier, co-président et responsable développement et partenariats du collectif PHARE (Pôle Hainaut-Cambrésis des Acteurs Réunis de l'ESS), ont présenté la genèse du collectif et la reconnaissance de leurs efforts concrétisée par le PTCE Auton’hommes. Plusieurs projets ont déjà vu le jour dont un garage solidaire, une offre de location de vélos et de trottinettes, ainsi qu’ un évènement autour du sport santé.

Enfin, Peggy Robert et Julien Cordier, respectivement présidente et directeur adjoint de la Chambre Régionale d’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) ont présenté leur vision d’une « maison commune de l’ESS » dans les Hauts-de-France, qui soit un véritable levier de coopération, ainsi que les éléments du protocole de coopération en cours avec l’UDES, qui porte notamment sur des questions d’observation, de montée en compétence et d’égalité professionnelle. 

A l’issue des échanges de la matinée, Carine Leduc, directrice adjointe de l’URSSAF Nord-Pas-de-Calais, s’est exprimée sur la convention de partenariat, signée avec l’UDES dans le cadre de la cellule SOS Employeurs ESS, qui a vocation à faciliter les démarches d’accompagnement au service des structures en difficulté. 

L’officialisation de ce nouveau partenariat a permis de clôturer cette étape du Tour de France autour d’un symbole riche en perspectives, celui de la coopération au service des employeurs de l’ESS.

Des témoignages d'acteurs de terrain

Lors de cette étape, la radio locale indépendante Graf'hit, a donné la parole aux représentants de l'Union et aux acteurs de l'ESS sur le territoire. Ecoutez dès à présent :

Hauts-de-France

Derniers événements

09 Février 2023

Collège régional

15 Mars 2023

Espace régional de dialogue social (ERDS)

Chiffres clés

En Hauts-de-France, l’économie sociale et solidaire emploie 209 049 salariés, ce qui représente 11,2% de l’emploi sur le territoire, et compte 15 758 établissements, soit près de 10% du total des établissements de la région. 

Source : Edition 2020 de l’Atlas commenté de l’économie sociale et solidaire, Observatoire national de l'ESS – ESS France

 

En Hauts-de-France, l’UDES représente* plus de 76 000 salariés et environ 2 400 entreprises :

  • Services sanitaires, sociaux, médico-sociaux à domicile et services à la personne : 187 structures et 11 551 salariés
  • Etablissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux : 172 structures et 27 258 salariés
  • Mutualité : 20 structures et 9 355 salariés
  • Spectacle, Animation, Activités récréatives, Sport, Education populaire : 1 671 structures et 15 588 salariés
  • Coopératives : 187 structures et 6 344 salariés
  • Insertion, Formation, Actions de prévention et d’accompagnement à caractère social, Petite enfance : 243 structures et 6 798 salariés

Source : Analyse interne réalisée par le pôle relations sociales de l'UDES (octobre 2022)

Contacts

Logo HDF
Délégué régional
Christophe BERTIN
Équipe technique
Charles
BOZONNET
Courriel: