Les jeunes et le monde du travail. Retour sur la conférence inversée d’Angers

Réunissant jeunes en formation et diplômés, l’UDES a organisé le 29 novembre, au sein de l'Université d’Angers, une conférence inversée dédiée à la vision des jeunes et à leurs attentes vis-à-vis du monde professionnel, en particulier des employeurs de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Face aux défis d'un marché de l'emploi confronté à des difficultés croissantes de recrutement, les jeunes expriment une évolution de leur rapport au travail. Ce changement suscite un questionnement de la part des responsables d'organisations, incitant ainsi l’UDES (Union des Employeurs de l’Économie Sociale et Solidaire) à davantage appréhender les aspirations des jeunes pour accompagner au mieux les employeurs de l’ESS.

Fanny Reyre Menard, présidente d’U2P, David Lemoine, consultant en relations entreprises à l’APEC, et Geoffroy Verdier, directeur général de l’association ADT, ont partagé leur expertise lors de cette rencontre.
 

Un point crucial soulevé : la tendance croissante au « nomadisme » des jeunes 

Avec une estimation de 13 à 15 emplois dans leur vie, selon Pôle Emploi, cette tendance serait encouragée par une profusion de choix et de ressources, créant une difficulté à se positionner face à des discours contradictoires : opter pour une carrière stable ou accumuler diverses expériences.

Anna Müllner, étudiante à l’Université Catholique de l’Ouest, a souligné les défis que rencontrent les jeunes dans leur parcours professionnel, notamment à cause de la pression précoce pour faire des choix définitifs concernant leur avenir professionnel.

Face à ce constat, plusieurs réactions ont été exprimées lors de la conférence. Les structures cherchent à concilier cette volonté de mobilité avec la nécessité de stabilité pour mener à bien des projets à long terme. Certaines, comme l'association ADT, ont mis en place le recrutement des cadres en interne pour permettre une évolution professionnelle au sein d'une même organisation.

 

L’appel des employeurs engagés : une solution 

Pour l’UDES, les échanges qui ont eu lieu pendant la conférence renforce l’importance de la démarche initiée : L’appel des employeurs engagés. Être un employeur engagé, c’est d’abord et avant tout questionner son rôle économique, travailler ses qualités managériales, interroger sa dimension sociale et écologique. Être un employeur engagé c’est travailler son employeurabilité, c’est-à-dire veiller avant tout à l’accompagnement des salariés et de la qualité de l’emploi, notamment en s’assurant des processus de recrutement.

 

Approfondir les discussions 

Cette conférence a permis d'ouvrir des débats fructueux et de souligner la nécessité d'adapter les pratiques professionnelles pour mieux répondre aux attentes changeantes des jeunes générations. Le dialogue entre les employeurs de l’ESS et les jeunes semble être un vrai levier que l’UDES souhaite continuer à explorer pour être en capacité d'innover et accompagner avec ses adhérents les employeurs en recherche de progrès et d’innovation sociale. 

 

Informations pratiques 

Pays de la Loire

Derniers événements

Événements à venir.

Chiffres clés

En Pays de la Loire, l’ESS emploie 165 413 personnes, ce qui représente 13,1 % de l’emploi salarié sur le territoire. La région compte 15 419 établissements employeurs, soit 12,7 % du total des établissements de la région.

Source : Edition 2020 de l’Atlas commenté de l’économie sociale et solidaire, Observatoire national de l'ESS – ESS France

 

En Pays de la Loire, l’UDES représente* plus de 59 000 salariés et environ 2 290 entreprises :

  • Services sanitaires, sociaux, médico-sociaux à domicile et services à la personne : 318 structures et 11 303 salariés
  • Etablissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux : 96 structures et 15 755 salariés
  • Mutualité : 15 structures et 7 400 salariés
  • Spectacle, Animation, Activités récréatives, Sport, Education populaire : 1 454 structures et 11 84 salariés
  • Coopératives : 218 structures et 7 668 salariés
  • Insertion, Formation, Actions de prévention et d’accompagnement à caractère social, Petite enfance : 191 structures et 5 914 salariés

Source : Analyse interne réalisée par le pôle relations sociales de l'UDES (octobre 2022)

Contacts

Logo PDL
Délégué régional
Marc MARHADOUR
Équipe technique
Charles
BOZONNET
Courriel: