Avenir(s) Solidaires : l’UDES propose un plan d’actions pour renforcer l’attractivité de l’ESS en Pays de la Loire en cette période de crise

En mai 2019, l’UDES en Pays de la Loire a initié avec les partenaires sociaux (CFDT, CGT, CFE-CGC, CFTC) un contrat d’étude prospective afin de renforcer l’attractivité des métiers exercés au sein des entreprises de l’Economie Sociale et Solidaire et également d’y maintenir et d’y développer des emplois de qualité. En savoir plus.

Inscrit dans le cadre de la Stratégie régionale de l’ESS en Pays de la Loire, ce projet a bénéficié du soutien financier de la DIRECCTE et du Conseil régional ainsi que de celui des trois OPCO (Uniformation, OPCO Santé et AFDAS) et a réuni la Chambre Régionale de l’ESS et Pôle Emploi.

En Pays de la Loire, la pyramide des âges des salariés exerçant dans l’ESS fait ressortir qu’en 2019, 31% des salariés auront 50 ans ou plus, 28% auront entre 40 et 49 ans, et 17% moins de 30 ans. Ainsi, nombre de métiers de l’ESS ont un potentiel de départs à la retraite d’ici 2028 important, notamment dans l’aide à domicile (41% de plus de 50 ans).

Face aux nouvelles attentes qui s’expriment, rendues d’autant plus significatives avec la crise sanitaire actuelle liée à la COVID-19, l’ESS dispose « d’un patrimoine de solutions » pour envisager une économie plus résiliente et solidaire et pour répondre aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques qui surviennent. Ainsi, la santé, le soin, la protection sociale, le lien social, l'éducation, le "prendre soin" sont replacés au coeur des priorités de la Nation et de l'Etat.

En ce sens, les acteurs régionaux de l’ESS ont opté pour une stratégie assumée de différenciation de l’ESS vis-à-vis de l’économie lucrative, toujours en s’attachant à apporter la preuve par l’exemple de la « plus-value sociale » des modes d’entreprendre associatifs, coopératifs et mutualistes, notamment auprès du jeune public. Etant des acteurs à part entière de l’économie, les entreprises de l’ESS doivent s’organiser pour activer les cinq leviers d’attractivité identifiés dans l’étude :

  • Les modalités de gouvernance ;
  • L’amélioration des conditions de travail ;
  • La qualité des parcours professionnels proposés ;
  • La reconnaissance et la valorisation du sens de l’utilité au travail ;
  • La création et la redistribution de valeur économique, sociale et environnementale.

Afin de répondre à ces enjeux, un plan d’actions a été élaboré en concertation avec les parties prenantes du projet. Il s’articule en trois axes :

  1. Affirmer une « identité employeur de l’ESS » ;
  2. Développer les compétences et favoriser les mobilités professionnelles ;
  3. Sauvegarder et développer les emplois et les structures de l’ESS.

Parmi les actions identifiées, on peut citer la mise en place d’un parcours d’accompagnement à l’évaluation de l’impact social (en lien avec l’outil Valor’ESS de l’UDES), la mise en place d’un socle de formation sur les compétences transversales de l’ESS pour améliorer la mobilité professionnelle, ou encore la création de cellules d’appui économique afin d’accompagner les entreprises de l’ESS dans la reprise économique et leur développement.

En 2021, l’UDES souhaite déployer sur toute la région des Pays de la Loire ce plan d’actions, baptisé Avenir(s) Solidaires. Pour ce faire, un COPIL a réuni le 16 décembre dernier l’ensemble des partenaires du projet afin de travailler sur la déclinaison des premières actions.

Dans cette logique, l’UDES continue de s’ouvrir à de nouveaux partenaires, comme l’ARACT, le CNAM, France Active, la chaire ESS du Mans, et bien plus encore, dont l’activité est en lien avec les actions d’Avenir(s) Solidaires. N’hésitez pas à soutenir le projet en y apportant votre expertise, votre appui technique et/ou financier !

 

Découvrez la vidéo de présentation de la démarche

Fichiers attachés: 

Pays de la Loire

Chiffres clés

En Pays de la Loire, l’ESS emploie 165 413 personnes, ce qui représente 13,1 % de l’emploi salarié sur le territoire. La région compte 15 419 établissements employeurs, soit 12,7 % du total des établissements de la région.

 

Source : ATLAS commenté de l’ESS, Observatoire National de l’ESS, EDITION 2020
 

Contacts

Délégué régional
Marc MARHADOUR
Équipe technique
Charles
BOZONNET
Courriel: