Parole à Henri Borentin, délégué régional et Manuella Pinto, administratrice en charge du développement territorial

Une nouvelle perspective s’ouvre pour l’UDES, avec le renouvellement des délégations régionales 2022 - 2025. Garants de la promotion, du positionnement et des missions de l’UDES sur le territoire, les délégués régionaux ont pour missions d’assurer la représentation et la défense de l’Union et de ses intérêts en région auprès des pouvoirs publics et des représentants institutionnels locaux.

Présentation de Henri Borentin, délégué régional de l’UDES en Ile de France, les enseignements de son précédent mandat, ses grandes priorités et les grands enjeux de l’ESS.

Quels sont les enseignements que vous retenez de votre mandat 2020 – 2022 en tant que délégué régional à l’UDES ?

Le fait de poursuivre ce deuxième mandat était un choix, notamment marqué par la volonté de faire perdurer les relations avec le Conseil régional et les partenaires régionaux dont l’Etat. En effet, avant l’apparition de la crise sanitaire en mars 2020, la place de l’UDES en Ile-de-France était complétement ignorée.

La crise sanitaire, économique et sociale que nous avons traversée a permis d’être identifié comme un acteur majeur de la relance et de s’installer dans le paysage institutionnel    régional.    La participation régulière de l’Union aux différentes cellules de crise a structuré les relations avec les acteurs économiques territoriaux.

En exemple, le Conseil régional a notamment créé le « Comité des partenaires de l’économie sociale et solidaire » dans lequel l’UDES est pleinement active et impliquée aux côtés d’autres acteurs économiques de la région. 

Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à renouveler votre mandat ?

Le fait que de nombreux projets se sont initiés pendant le précédent mandat a confirmé ma volonté d’aller au « bout des choses ». En effet, le lien renforcé avec le Conseil régional et le lancement de l’Espace régional de dialogue sociale de l’ESS (ERDS) en mai 2022 sont des facteurs extrêmement motivant. L’arrivée d’une assistante territoriale va également permettre à la délégation régionale de développer les projets sur le long terme.

Quelles sont les grandes priorités de votre mandat dans votre région ?

En tant que délégué régional mais aussi conseiller prud’homme (CPH) à l’UDES, l’une de mes priorités sera de faire en sorte que les CPH se considèrent comme tout mandataire de l’UDES. Je ferai en sorte que ce mandat permette de créer un sentiment d’appartenance entre l’ensemble des membres des forces actives de l’UDES en région Ile-de- France.

Par ailleurs, les actions inscrites dans la feuille de route de l’ERDS permettent d’affirmer notre volonté de dialogue social sur les thèmes et les spécificités des structures de l’ESS en Ile-de-France sur différentes thématiques : La transition écologique par la sensibilisation, la formation et l’outillage des acteurs ; les compétences et la formation, les leviers de l’attractivité des métiers et l’organisation du travail et l’emploi, en lien notamment avec la question de la transition numérique. Les travaux sont nombreux. Nous y mettrons toute notre énergie.

Téléchargez l'interview en PDF

 

 

Manuella Pinto, administratrice de l’UDES en charge du développement territorial

« Pour assurer son développement, l’ESS a besoin d’être connue, comprise et reconnue par les pouvoirs publics. »

Télécharez l'interview complète

Île-de-France

Derniers événements

14 Février 2023

Collège régional

Chiffres clés

En Ile-de-France, l’économie sociale et solidaire emploie 388 678 salariés, ce qui représente 7,1% de l’emploi sur le territoire, et compte 33 184  établissements, soit 7,2% du total des établissements de la région.

Source : Edition 2020 de l’Atlas commenté de l’économie sociale et solidaire, Observatoire national de l'ESS – ESS France

 

En Ile-de-France, l’UDES représente* plus de 15 000 salariés et environ 3 500 entreprises :

  • Services sanitaires, sociaux, médico-sociaux à domicile et services à la personne : 114 structures et 8 776 salariés
  • Etablissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux : 346 structures et 59 495 salariés
  • Mutualité : 106 structures et 47 471 salariés
  • Spectacle, Animation, Activités récréatives, Sport, Education populaire : 2 136 structures et 20 698 salariés
  • Coopératives : 468 structures et 11 097 salariés
  • Insertion, Formation, Actions de prévention et d’accompagnement à caractère social, Petite enfance :373 structures et 10 883 salariés

Source : Analyse interne réalisée par le pôle relations sociales de l'UDES (octobre 2022)

Contacts

Logo IDF
Délégué régional
Henri BORENTIN
Équipe technique
Johana
SIMON
Courriel: