Parole à Benoit Colin, délégué régional et Manuella Pinto, administratrice en charge du développement territorial

Une nouvelle perspective s’ouvre pour l’UDES, avec le renouvellement des délégations régionales 2022 - 2025. Garants de la promotion, du positionnement et des missions de l’UDES sur le territoire, les délégués régionaux ont pour missions d’assurer la représentation et la défense de l’Union et de ses intérêts en région auprès des pouvoirs publics et des représentants institutionnels locaux.

Présentation de Benoit Colin, délégué régional de l’UDES en Centre-Val de Loire les enseignements de son précédent mandat, ses grandes priorités et les grands enjeux de l’ESS.

Quels sont les enseignements que vous retenez de votre mandat 2020 – 2022 en tant que délégué régional à l’UDES ?

Ce fut un mandat de forte sollicitation, durant une crise sanitaire inédite qui a mis à mal les employeurs, même si les structures ont plutôt été résilientes. L’UDES a été très mobilisée au cours de cette période de fortes tensions, avec des points très réguliers organisés avec les différents acteurs territoriaux (Etat, Région, Département). Une telle crise aura induit du modernisme et davantage de dialogue dans nos pratiques. Elle a également été une opportunité pour l’UDES Centre-Val de Loire de se structurer encore davantage, grâce à la mobilisation de tous les employeurs. Au-delà de la crise, la période écoulée a été structurante pour notre territoire, avec un travail de fond engagé notamment sur la question de l’attractivité des métiers.

Quelles sont les raisons qui vous ont motivé à renouveler votre mandat ?

Le collège régional vient d’être renouvelé et très clairement, j’ai à mes côtés une équipe dynamisée par de nouveaux projets et de belles perspectives. L’arrivée d’une collaboratrice sur la région dès la rentrée 2022  sera également un levier majeur dans le développement de nos missions. Ces deux aspects sont autant de points qui donnent envie de poursuivre l’investissement et mon engagement.

Quelles sont les grandes priorités de votre mandat dans votre région ?

Les grandes priorités des trois années à venir sont la mise en place d’actions découlant notamment des travaux de l’espace régional de dialogue social de l’ESS (ERDS) tout nouvellement créé, en lien avec les collectivités territoriales, l’Etat et les partenaires de la région. En effet, cet espace paritaire composé de l’UDES, la CFDT, la CFTC et la CFE- CGC sera la force centrale de notre action sur la région Centre-Val de Loire.

Je souhaite également poursuivre la coopération et la complémentarité des missions avec la Chambre régionale de l’ESS (Cress) dans cette dynamique positive qui anime les deux organisations depuis de nombreuses années. A cet effet, l’UDES vient d’intégrer officiellement la Maison régionale de l’Economie sociale et solidaire, qui nous offre l’opportunité de développer plus encore nos liens avec les autres têtes de réseaux de l’ESS et de gagner en transversalité.

Téléchargez l'interview en PDF

 

 

Manuella Pinto, administratrice de l’UDES en charge du développement territorial

« Pour assurer son développement, l’ESS a besoin d’être connue, comprise et reconnue par les pouvoirs publics. »

Télécharez l'interview complète

Centre-Val de Loire

Derniers événements

08 Février 2023

Collège régional

Chiffres clés

En Centre-Val de Loire, l’économie sociale et solidaire emploie 84 318 salariés, ce qui représente 10,5% de l’emploi sur le territoire, et compte 9 253 établissements, soit 11,1% du total des établissements de la région.

Source : Edition 2020 de l’Atlas commenté de l’économie sociale et solidaire, Observatoire national de l'ESS – ESS France

 

En Centre-Val de Loire, l’UDES représente* plus de 44 000 salariés et environ 1 800 entreprises :

  • Services sanitaires, sociaux, médico-sociaux à domicile et services à la personne : 180 structures et 9 330 salariés
  • Etablissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux : 86 structures et 13 401 salariés
  • Mutualité : 10 structures et 4 957 salariés
  • Spectacle, Animation, Activités récréatives, Sport, Education populaire : 1 379 structures et 11 585 salariés
  • Coopératives : 104 structures et 1 838 salariés
  • Insertion, Formation, Actions de prévention et d’accompagnement à caractère social, Petite enfance :84 structures et 3 217 salariés

Source : Analyse interne réalisée par le pôle relations sociales de l'UDES (octobre 2022)

Contacts

Logo CVL
Délégué régional
Benoît COLIN
Équipe technique
Johana
SIMON
Courriel: