Qualité de vie au travail : les acteurs de l’ESS se mobilisent en Grand-Est

L’UDES et la mutuelle Chorum ont organisé, mardi 9 octobre à Metz, une matinée d’échanges dédiée à la qualité de vie au travail (QVT) dans les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) en Grand-Est. À cette occasion, plus de soixante-dix participants – employeurs, acteurs de l’ESS, partenaires régionaux … – ont fait le déplacement pour découvrir les résultats du baromètre évaluant la qualité de vie au travail dans les entreprises de l’ESS de la région. 

Déclinaison du baromètre national réalisé par Chorum, cette étude mesure la perception des employeurs et des salariés de la QVT autour des thèmes de l’organisation du travail, du relationnel et du management, de l’attachement au secteur de l’ESS, des fusions/changements organisationnels, du numérique et de l’environnement de travail. 
En Grand-Est, les salariés et dirigeants de l’ESS sont globalement satisfaits de leurs conditions de travail. Ce sentiment progresse par rapport à 2013 : 82% des salariés se déclarent stafisfaits de leur condition de travail contre 77% en 2013. Ce chiffre grimpe à 95% pour les dirigeants contre 84% en 2013. Par ailleurs, le sentiment de dégradation de la qualité de vie au travail demeure stable : 1 salarié sur 2 constate cette dégradation dont la principale raison avancée - pour 50% d’entre eux - est le changement organisationnel. Autre enseignement de l’étude : l’attachement au secteur, en lien avec le sens et l’utilité du travail, reste fort. En effet,  85% des salariés (contre 88% en 2013) et 95% des dirigeants (contre 87% en 2013) souhaitent continuer à travailler dans l’ESS. Cependant, il est à noter une augmentation préoccupante des contraintes physiques dans l’environnement de travail. Ainsi, 32% des salariés (contre 26% en 2013) et 24% des dirigeants (contre 13% en 2013) ressentent des douleurs articulaires, une gêne dans le travail. 

Au-delà de ces résultats, l’objectif de cette matinée était de proposer une vision territorialisée des enjeux relatifs à la qualité de vie au travail et de contribuer à nourrir l’observation, l’expérimentation et/ou la décision des acteurs régionaux. Il s’agissait également de proposer un outillage aux entreprises afin qu’elles engagent ou qu’elles renforcent leur démarche d’amélioration de la qualité de vie au travail.

Ainsi, la DIRECCTE, l’ARACT, la CARSAT Alsace-Moselle et l’Association Régionale "l'Aide aux Handicapés Moteurs" (ARAHM) ont échangé sur la responsabilité de l’employeur en matière de risques professionnels et les outils à leur disposition pour prévenir ces risques dans une démarche de qualité de vie au travail.

En clôture de cette matinée, Mme Catherine Zuber, Conseillère régionale déléguée à l’ESS, à la Vie associative et à la Création d’entreprise, a rappelé l’engagement de la Région auprès des entreprises de l’économie sociale et solidaire.

Retrouvez en téléchargement ci-dessous : 

Grand Est

Chiffres clés

En Grand-Est, l’économie sociale et solidaire emploie 198 943 salariés, ce qui représente 11,4% de l’emploi sur le territoire, et compte 16 651 établissements, soit plus de 9% du total des établissements de la région.

 

Source : Atlas commenté de l'économie sociale et solidaire 2017, Observatoire national de l'ESS - CNCRESS

Contacts

Logo UDES Grand-Est
Délégué régional
Marc PHILIBERT
Équipe technique
Lounis
SADI-AHMED