Plan interministériel pour l’égalité professionnelle hommes/femmes : une nouvelle étape vers une reconnaissance pleine et entière du rôle des femmes dans le monde du travail

Le gouvernement a lancé le 4 octobre dernier un plan interministériel en faveur de l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes. Ce plan s’articule autour de quatre points : 
1. Lutter contre les stéréotypes sexistes et favoriser la mixité, 
2. Améliorer l’accès à l’emploi des femmes, 
3. Encourager le partage des responsabilités « domestiques » 
4. Prévenir les violences et le sexisme.

L’UDES salue le travail du gouvernement en faveur de l’égalité professionnelle hommes/femmes. Si l’Union s’est elle-même engagée sur le sujet à travers la signature d’un accord multiprofessionnel le 27 novembre 2015, l’Etat joue un rôle central et indispensable dans la lutte contre le sexisme et les discriminations. En effet, les partenaires sociaux ne peuvent à eux seuls faire évoluer les mentalités et les pratiques dans le monde du travail.
 
Retour sur des mesures annoncées dans ce plan
 
  • Renforcement de la mixité sectorielle. Cette problématique, qui concerne de nombreux secteurs d’activité, est une « clé d’entrée » indispensable afin de développer une culture de l’égalité professionnelle au sein des entreprises. Il est donc nécessaire d’en faire une priorité de ce plan d’action.
  • Développement d’offre de garde adaptée aux besoins des parents éloignés de l’emploi. L’économie sociale et solidaire peut jouer un rôle essentiel en la matière. Les secteurs associatif et mutualiste proposent des modes de garde alternatifs et innovants qui peuvent répondre aux besoins d’un large public, donc ceux éloignés de l’emploi, et favoriser les conditions de leur retour à l’emploi. 
  • Suivi de la féminisation des instances dirigeantes. Dans son accord du 27 novembre 2015, l’UDES a également identifié cet enjeu. Les membres de l’Union se sont ainsi fixé un objectif de progression chiffré visant, à terme, une représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein de leurs organes de gouvernance.
  • Développement du congé paternité et d’accueil de l’enfant dans la fonction publique. Il est dommage que ce point soit circonscrit à la seule fonction publique. Des améliorations sont nécessaires dans tous les secteurs pour équilibrer l’implication entre femmes et hommes dans l’éducation de l’enfant. 
  • Lutte contre le sexisme, les discriminations et les violences contre les femmes. L’UDES prévoit dans son accord du 27 novembre des actions pour la prévention du harcèlement et des violences sexistes et sexuelles au travail. Il est demandé aux employeurs de mettre en place une charte de référence préconisant des procédures à suivre dans ces cas précis.
Pour aller plus loin
 
L’UDES continue de s’engager en matière d’égalité professionnelle hommes/femmes. Après la création d’un guide pratique dédié, l’Union organise un colloque le 8 novembre prochain à Paris qui réunira partenaires sociaux et expert-e-s du sujet. Pour plus d’information sur cet évènement udes@udes.fr
 
[Mise en ligne : 7 octobre 2016]

En direct sur Twitter

La lettre de l'UDES

La lettre de l'UDES

Lettre de l'UDES n°22Ce 22e numéro de La Lettre de l'UDES revient sur le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, la poursuite des travaux des partenaires sociaux de l’ESS sur l’emploi des personnes en situation de handicap dans l’économie sociale et solidaire, le projet de loi PACTE et la déclinaison du baromètre sur la qualité de vie au travail dans l’économie sociale...

Le portail de l'emploi

Le portail de l'emploi

Découvrez le portail de l’emploi de l’ESS sur www.emploi-ess.fr ! Un site internet dédié à l’économie sociale et solidaire pour :

  • S’INFORMER : fiches métiers, actualités de l’ESS, films et témoignages, …
  • AGIR : une bourse d’emploi spécialisée grâce à des partenariats avec les réseaux de l’ESS, Pôle emploi et l’Apec.