L’UDES interpelle sur les besoins des employeurs de l’ESS pour préserver le pouvoir d’achat des salariés

L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire interpelle le Gouvernement sur la difficulté des entreprises de l’ESS à faire face à l’inflation tout en préservant le pouvoir d’achat. Elle propose en conséquence plusieurs pistes de travail.

« L’ensemble des employeurs de l’ESS souhaite rémunérer les salariés à des niveaux permettant de vivre dignement. Ce souhait est contrecarré par l’inflation. Les marges financières des entreprises de l’ESS baissent du fait de l’inflation et leurs capacités à répondre aux augmentations du smic également » relève Hugues Vidor, le président de l’UDES, union des employeurs de l’économie sociale et solidaire.

Afin de dégager des solutions convenables tant pour les entreprises que pour les salariés, l’UDES propose l’exploration des pistes suivantes :

  • Dans l’immédiat, compenser les effets de l’inflation auprès des entreprises de l’ESS afin que les branches professionnelles prévoient des augmentations de salaires soutenables pour les entreprises, permettant de mettre l’ensemble des grilles au-dessus du smic. En effet, leur particularité est de ne pas pouvoir actionner la hausse du facteur « prix » pour compenser une hausse exogène des coûts.  
  • Ensuite, élargir et faciliter encore les possibilités de mise en place des dispositifs permettant, au-delà du salaire, le partage de la valeur. L’intéressement implique en effet une procédure complexe et contraignante pour les employeurs. Cette procédure doit être simplifiée en vue sa généralisation. Les critères et les modalités régissant ce dispositif méritent, selon l’UDES, d’être plus ouverts afin de mieux s’adapter au caractère non lucratif des entreprises de l’ESS. Il est par ailleurs essentiel que la répartition de l’intéressement soit une réelle reconnaissance de l’investissement des salariés, et en particulier ceux relevant des premiers échelons des grilles salariales.
  • Enfin, pérenniser la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (Pepa) et déplafonner le seuil d’assujettissement à charges sociales. L’Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire estime nécessaire, pour permettre plus largement aux employeurs de l’ESS d’y souscrire, de permettre un versement échelonné de cette prime.

En direct sur Twitter

Les sites de l'UDES

Le portail de l'emploi

Le portail de l'emploi

Retrouvez des offres d'emploi et des informations sur l'ESS

VALOR'ESS

VALOR'ESS

Plateforme numérique gratuite pour révéler votre impact social.

Magazine ACT'ESS
Magazine ACT'ESS N°7 - Edition spéciale Convention annuelle

L’UDES publie le 7ème numéro de son magazine ACT’ESS dont une large partie est dédiée à sa...