L'UDES entre au Conseil Supérieur de la Prud'homie

L’UDES renforce la représentativité de l’économie sociale et solidaire dans les instances du dialogue social national.
Après avoir rejoint le Haut Conseil du dialogue social, l’Union entre au Conseil Supérieur de la Prud’homie.

Par décret du 14 septembre 2016, l’UDES entre au collège employeur du conseil supérieur de la prud’homie. Cette décision, annoncée en octobre 2015 par Myriam El Khomri lors de la convention nationale de l’UDES, confirme la légitimité des employeurs de l’économie sociale et solidaire dans la gestion des litiges nés de la relation de travail.
 
Cette entrée confirme la place des employeurs du secteur dans la fonction prud’homale débutée en 2002 et poursuivie en 2008 avec des résultats significatifs dans le cadre des scrutins prud’homaux (plus de 11% des voix en 2002 et plus de 19% des voix en 2008).
 
Avec plus de 470 conseillers prud’hommes, les employeurs de l’économie sociale et solidaire sont aujourd’hui fortement impliqués notamment au sein de la section activités diverses des conseils.
 
Par ailleurs, l’UDES a porté ces dernières années des propositions fortes sur les évolutions légales et réglementaires qui ont impactées la justice prud’homale (rapports Marshall et Lacabarats, loi Macron).
 
Dans le cadre de ce nouveau mandat qui sera porté par Emmanuel Boutterin, administrateur de l’UDES et Président du Syndicat national des radios libres (SNRL), l’UDES entend prendre toute sa part dans le processus de désignation des conseillers prud’hommes en 2017 et plus largement dans toutes les dispositions de nature à faire évoluer le fonctionnement de l’institution prud’homale.
 
« Les conseillers prud’hommes de l’économie sociale et solidaire ont prouvé ces dernières années leur capacité à juger en droit, à présider des sections, parfois mêmes des conseils. Ils sont reconnus par leurs homologues patronaux pour la qualité de leur formation et de leur approche des dossiers. L’UDES entend prendre toute sa place dans cette instance pour contribuer à enrichir la réflexion de ses membres dans le respect des spécificités des employeurs qu’elle représente. Je salue ici la contribution déterminante de mon prédécesseur Alain Cordesse et de son équipe à ce résultat » souligne Hugues Vidor, Président de l’UDES.
 
Ce mandat s’inscrit dans une dynamique plus large soutenue par la ministre du Travail visant à favoriser la présence de l’UDES dans toutes les instances du dialogue social national : en effet, outre son entrée au conseil de la prud’homie, l’Udes est désormais représentée au Haut conseil du dialogue social par Dorothée BEDOK directrice des relations sociales du SYNEAS*. Par ailleurs, l’entrée de l’Union au Comité d’orientation des conditions de travail est imminente.
 
 
*Cf arrêté du 6 septembre 2016 portant nomination au Haut Conseil du dialogue social
 

En direct sur Twitter

Les sites de l'UDES

Le portail de l'emploi

Le portail de l'emploi

Retrouvez des offres d'emploi et des informations sur l'ESS

VALOR'ESS

VALOR'ESS

Plateforme numérique gratuite pour révéler votre impact social.

Magazine ACT'ESS
Magazine ACT'ESS - Numéro 8

Alors que les nouvelles technologies sont devenues incontournables dans nombre d’entreprises, l’UDES a choisi de consacrer une partie de ce numéro aux changements engendrés par la transformation numérique sur les relations au travail dans les...