Haut-commissariat à l’ESS : l’UDES salue la nomination de Christophe Itier mais regrette l’absence d’un secrétariat d’Etat rattaché à Bercy

Un Haut-Commissariat à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale est créé au sein du gouvernement. Si l’UDES plaidait pour la création d’un secrétariat d’Etat dédié, elle salue néanmoins cette décision qui a le mérite d’identifier clairement un interlocuteur pour les acteurs de l’ESS au sein de l’organigramme gouvernemental. 
 
Le Haut-commissaire travaillera de concert avec la déléguée à l’ESS, Odile Kirchner, rattachée à la direction générale du Trésor. Il était en effet nécessaire de préserver un lien étroit avec Bercy qui intervient directement sur la question du financement et la fiscalité des entreprises.
 
L’Union félicite également Christophe Itier pour sa nomination à la tête du Haut-Commissariat dont le parcours témoigne d’un investissement fort pour le secteur. L’UDES espère que cette nomination permettra d’ouvrir un dialogue constructif propice au développement de l’emploi et des activités dans les différentes entreprises de l’ESS, qu’elles soient associatives, mutualistes ou coopératives.

L’Union ne manquera pas de participer activement à la concertation annoncée par le gouvernement qui sera organisée par le nouveau Haut-commissaire dans le but d’élaborer « une feuille de route de l’ESS et un nouveau schéma d’organisation national et territorial afin de renforcer la capacité d’action et la fonction de coordination de l’administration en charge de l’ESS. »
 
Fichiers attachés: