ÉDITO

Afin de valoriser les entreprises de l’économie sociale et solidaire et leurs activités au plus proche des territoires, l'UDES s'est associée à la chaîne d'information continue Cnews pour créer « La minute de l’économie sociale et solidaire ». 

Actualités

  • L’UDES a participé le 9 février à Matignon – en présence du Premier ministre Edouard Philippe, de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer et de la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal – à la réunion « conclusive » de la concertation sur l’apprentissage.
     
    A l’occasion de cette concertation, le Premier ministre a annoncé les premiers arbitrages réalisés par l’exécutif suite à la présentation du rapport de synthèse de la concertation, le 30 janvier dernier, par sa présidente Sylvie Brunet.

  • Vendredi 2 février, Hugues Vidor, président et Sébastien Darrigrand, Délégué Général, ont rencontré Nicole Notat et Jean-Dominique Sénard, chargés par le Gouvernement de mener la mission « entreprise et intérêt général » dans le cadre du projet de loi PACTE.
     
    L’UDES rappelle que l’économie sociale et solidaire est un modèle à suivre en matière de responsabilité sociale et de gouvernance et plaide pour que le secteur soit pleinement intégré dans le projet de loi à venir. 
     
    En outre, l’Union souhaite que cette mobilisation autour des entreprises soit l’occasion de : 

  • Au moment où la délégation patronale vient de transmettre un « avant-projet d’accord national interprofessionnel » sur la réforme de l’assurance chômage, l’UDES se positionne par rapport aux principales mesures envisagées. 
     
    Extension de l’assurance chômage aux indépendants. L’UDES est favorable à cette mesure qui permettrait de répondre à une problématique récurrente. Elle contribuerait à la construction d’un « statut de l’actif » transcendant les dispositifs de droits attachés à des catégories ou statuts spécifiques, pour apporter un cadre commun, plus souple et protecteur, aux parcours de vie. D’une manière plus globale, l’UDES est favorable à l’extension voire l’universalisation de l’assurance chômage à condition que les nouveaux publics puissent cotiser au fonds d’assurance chômage, et qu’une réflexion soit ouverte sur l’évolution du système de répartition actuel.